Un Mot, une Histoire – Art

artiste-mot

Bonjour les Magiciens 🙂

Voici une nouvelle vidéo de Un Mot une Histoire 🙂

Si vous le souhaitez, je vous invite après visionnage à répondre au sondage suivant: Et si on révélait l’artiste en toi?

Bon visionnage

Oz

Advertisements

9 réflexions sur “Un Mot, une Histoire – Art

  1. Merci pour le mot artiste qui vibre trés fort chez moi! J ai une passion et je souhaiterai la pratiquer tous les jours! Je me sens pleinement artiste et je vous remercie encore d avoir choisi ce mot qui résonne à l intérieur de moi.

  2. Une jolie vidéo, merci OZ ! Etant artiste depuis toute petite (je peins, j’écris) je dirais que ce qui est marquant dans l’être créatif, c’est ce mouvement permanent d’allers-retours entre une profonde connexion au vivant (à l’ici et maintenant, au quotidien, aux petites choses qu’on a sous les yeux, sous la main, sous le nez…) et cette profonde connexion à un Tout, quelque chose à quoi on appartenait et dont on a été séparé… On passe de l’unité à la dualité, et de la dualité à l’unité tout le temps… enfin, je parle pour moi, les autres je ne sais pas ^^ Alors, parfois, on arrive à être suffisamment connecté ici bas pour « produire » quelque chose (un tableau, un dessin, un paragraphe écrit…) et puis d’autres fois ça ne marche pas, on peut rester à « flotter » et être même un peu mélancolique… Je crois, comme pour tout, qu’on peut « s’entraîner » à persévérer un peu chaque jour à produire un petit quelque chose… mais on doit aussi pouvoir accepter qu’il y a des moments où on n’a pas la force, pas l’énergie, et donc il faut juste « se promener », prendre soin de soi, se laisser rêver… ça recharge un peu la batterie, et pendant ce temps-là on ne devient pas obnubilé par le fait qu’on ne « produit » rien… ce sont des cycles, des vagues… ça colle très fort aux rythmes biologiques du corps, en tout cas chez moi. Le soir, par exemple, j’ai plus facile à me mettre en position de « songe » et du coup je « vois » plus facilement des univers se former en moi… Comme s’ils « montaient » à ma conscience…

    1. Bonjour Alice 🙂

      Merci pour ce beau partage 😉
      Je connais la position de «songe», j’appelle ça le monde du subtil…c’est un entre deux où on capte plein d’affaire, notamment l’imaginaire qui n’est pas si imaginé mais bien réel ^^

      La force de l’artiste est de pouvoir partager à tous cette partie que tout le monde ne perçoit pas naturellement j’ai envie de dire 🙂

      Belle journée à toi

      Oz

  3. J’ai perdu mon artiste peintre, je comprends tout à fait ta définition, elle est juste pour moi, me concernant j’ai besoin d’art dans ma vie, c’est du moins ce qui m’a traversé comme une évidence il y a quelque temps. Alors je tâtonne encore un peu dans le flottement. Bisous
    Marielle

  4. Oui Oz, c’est vrai, et en même temps on ne peut le partager qu’avec des personnes qui sont disposées à recevoir cela à ce moment-là…. par exemple, si un artiste crée des choses à partir de son coeur, qu’il écoute ce que son coeur lui insuffle, ça ne va pas forcément être reçu par le public auquel on s’attend… Ce qu’on crée est créé sur certaines vibrations, et émane certaines énergies, et cela cherche son public, son auditoire, ses co-créateurs 🙂 L’artiste est lui aussi face à ses propres peurs et blocages… Pour partager encore un vécu avec toi et les personnes qui nous lisent, j’ai fait ma première exposition personnelle il y a quelques mois, j’avais dessiné des personnages dansants sur les murs d’une librairie (dans le cellier de la librairie, qui a été aménagé en très bel espace d’exposition), j’avais mis des bougies partout, et pendant l’exposition, j’ai pu voir les réactions des gens, certains étaient émus, sont venus me parler, me raconter des histoires ou des souvenirs d’enfance, c’était vraiment chouette d’avoir ces retours merveilleux, intimes, de gens que je ne connaissais pas du tout 🙂 et puis il y a eu des personnes très fermées, qui sont venues voir et sont reparties, sans un bonjour, sans un au revoir, sans un regard, voire carrément méprisantes, avec des petits sourires condescendantes du style « surtout, ne m’approchez pas » ! 😀 c’était chouette de voir l’alchimie se créer entre la création et les personnes venues la découvrir… J’aime bien être présente pour pouvoir être témoin de tout cela…. Je crois que quand une oeuvre est faite avec le coeur et le désir de partage, l’artiste est toujours « présent » là où sont ses oeuvres, même s’il est décédé… Un peintre que j’aime bien, Bram Van Velde, appelait ses tableaux « ma substance vive »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s