Pleine Lune du 31/07/2015

Et si la magie était au bout du chemin ? Au bout de ce chemin que vous arpentez depuis si longtemps qu’il semble sans fin ? Et si pour une fois, vous décidiez que le bout du chemin est ici et maintenant ? Ainsi, vous toucherez à la magie…mieux encore vous serez la magie.

Cette période de pleine lune est propice à laisser émerger la magie en vous. Comment faire cela ? Dans un premier temps en pardonnant. Aux autres, à la vie, mais bien entendu à vous-même. Connaissez-vous le pouvoir du pardon ? Comment se pardonner de ne pas avoir fait tel ou tel choix peut vous amener à plus de légèreté ? Car nous vous le demandons, pourquoi tenez-vous tant au passé ou à vos anciens schémas ? De quoi vous protégez vous encore ? Beaucoup ont peur d’être déçus, alors ils ne font rien, restent sur leurs acquis et se demandent pourquoi la vie ne leur amène pas un peu plus de magie. Simplement car la vie est prises de risque, actes de foi. Cela ne signifie pas que c’est difficile ou compliqué, cela signifie de plonger en vous-même et de laisser la part divine en vous s’exprimer. A vous le dire, c’est simple…et bien figurez-vous qu’à faire, à matérialiser, cela sera tout aussi simple. L’unique barrière est celle à l’intérieur de vous. Il convient de choisir ce que vous désirez nourrir : vos peurs, jugements etc. Ou au contraire la part de lumière, de créativité ?

Nous vous le disons, à quel point nourrissez-vous la croyance : « que pour y arriver, il faut y travailler » ? N’oubliez pas que vous créez votre réalité et cela est d’autant plus vrai actuellement. La moindre croyance, même anodine, même dite sur un ton badin, se créera. Alors nous vous encourageons à être clairs dans vos pensées et dans vos paroles.

Rien ne sert de courir non plus. Profitez des énergies du moment pour planifier les changements que vous allez instaurer dans votre vie. Sachez que ces changements ne seront pas anodins, ils viennent accompagner votre transformation intérieure, modifiant ainsi votre structure. A terme cela va vous ouvrir à une nouvelle réalité de conscience, déjà présente, mais dont la consistance va évoluer avec le temps. Il y a en ce moment beaucoup d’inconnues, beaucoup de chemin que vous méconnaissez qui s’offrent à vous. Rappelez-vous d’avoir confiance avant tout le reste, cela vous permettra d’aller au delà des illusions ou des déceptions qui accompagnent bien souvent ces premières. Ne nourrissez plus d’attentes et offrez-vous la liberté de créer, de penser, de changer. Nous le répétons, les attentes sont des illusions qui vous empêchent de vivre le moment présent. Au final, quand il y a des attentes, seul le résultat compte, oubliant ainsi la richesse de l’expérience. Puis une fois qu’une attente est comblée, un résultat touché, il en faut d’autres, comme une course sans fin. Arrêter de courir et vivez.

La période peut être particulièrement confrontante pour les personnes qui n’arrivent pas à s’aimer. Votre corps, vos possibilités vous semblent limitantes. Certains remettent en question leur alimentation, leur hygiène de vie, les valeurs fondamentales qui les tiennent au quotidien. Beaucoup ne savent plus quoi essayer, comment procéder…à tous ceux là, nous leur demandons de lâcher prise. Vous avez essayé de contrôler, pour vous rassurer. Vous avez essayé d’atteindre des objectifs vis à vis de votre corps, votre vie, et ces derniers n’ont pas été atteints, ou si oui, n’ont pas persistés dans le temps. Pourquoi ? Car la clef pour chacun est d’accueillir son propre rythme. Essayer d’imposer à son corps, à son âme, un régime qui ne lui convient pas, revient à ne pas le laisser vivre, à ne pas l’écouter. C’est ce qui vous est demandé aujourd’hui. A comprendre que vous avez votre rythme et aller dans le sens de ce dernier. Comprenez que l’amour que vous vous portez ne peut pas dépendre de votre corps. L’amour que vous vous portez vient de votre centre, là où se situe votre essence. Certains entendent leur « petite voix », et bien permettez lui d’être grande, et faîtes confiance à votre corps pour qu’il vous guide vers ce qui lui fait du bien.

Cette période vous demande de ne pas rester seul, afin de partager, de connecter avec d’autres personnes. Rappelez-vous que nous sommes Un, que nous venons de la même source. Alors accueillez les personnes que vous rencontrez, sans défense, ni jugement, cela vous aidera à accueillir en vous les énergies féminines et masculines. Car accueillir ces deux énergies, sans en dénigrer l’une plus que l’autre, revient à accueillir le divin, le Un en vous. Nous vous le disons, vous n’êtes pas perdus, vous vous approchez davantage de vous-même, vous définissez de plus en plus vos valeurs. C’est cela qui va vous permettre de vivre plus en harmonie avec vous et les autres. N’ayez pas peur de votre essence, de qui vous êtes. Acceptez la différence qu’elle soit chez vous ou chez les autres. Tout le monde a sa place, et chaque place est importante. C’est ce que vient nous rappeler cette pleine lune aux éclats de magie et de lumière fabuleuse.

Douce période à tous,

Auteur: Ozalee – Farah Sahbi  – www.ozaleesens.com

Je suis avant tout une messagère et une inspiratrice qui souhaite qu’en chacun de vous s’éveille votre pouvoir créateur. J’utilise ainsi le langage des astres, celui des images, de l’ayurveda, des couleurs, des sons ou des mots (maux) afin de vous éclairer et que vous créiez votre réalité !

Comprendre vos peurs et dépasser vos blocages est l’une des clefs pour mettre en lumière votre plein potentiel et ouvrir votre champ des possibles ! Je vous propose de vous y accompagner que cela soit en réel ou en virtuel.

Comment partager cet article?

– En cliquant sur le bouton partage de fin d’article

– En cliquant sur le bouton partage de facebook (suite à mon propre partage ou à celui de quelqu’un d’autre)

– En le partageant dans son entièreté et en précisant clairement la source: à savoir nom de l’auteur et le lien menant à l’article.

– Merci pour votre soutien et vos partages 🙂

Quoi de neuf?

Connaissez-vous l’alimentation ayurvédique? – En savoir plus

Un nouveau soin de groupe à distance sur don volontaire = le recalibrage stellaire pendant la pleine lune du 31 juillet. – En savoir plus

Sondage: Et si l’on se rencontrait? – En savoir plus

Si vous connaissez la source de l’image de cet article, merci de me la communiquer afin que je puisse la préciser.

Publicités

11 réflexions sur “Pleine Lune du 31/07/2015

  1. Merci a toi ozalee . Comme tu le sais . Dans mon être intérieur la magie . Énergie . Amour font partie de mon être . De ma vie et je le transmet au personnes que j’aime . Je parle d’amour si bien en amitiés et en amour envers une personnes .
    Nous sommes la et l’univers est autour de nous et son énergie nous entoure .
    Merci a toi . Merci a l’univers et merci a nous

  2. Bonjour, Ozalee,

    Ton article parle à un moment donné de « lâcher prise ». Et bien j’ai mis des années à pouvoir le mettre en application tout simplement parce-que je n’ai jamais compris son sens…jusqu’à il y a quelques mois à peine. En fait, que ce soit pour un régime, un conflit, un soucis de santé ou autre, j’essayais de résoudre le problème à tout prix. Même si cela partait toujours d’une bonne intention, où je n’ arrivais pas à résoudre ce problème où j’y arrivais, et je finissais k-o sur les rotules. Jusqu’au jour où j’ai compris que la solution, était d’arrêter de lutter! Et depuis tout commence à changer…Les vieux schémas de mon mental tentent encore de me jouer des tours, alors je les observe et les ignore simplement en souriant, parce-que maintenant, je les vois venir.
    Ne dit-on pas que le bonheur, c’est le chemin?
    J’aime beaucoup te lire alors Merci pour ton article.

    1. C’est beau Fatima, l’expérience que tu as eu avec le lâcher prise. C’est beau de lire que oui, une fois qu’on lâche, la magie peut prendre sa place et se mettre à l’oeuvre 🙂

      Merci beaucoup pour ce partage. et oui, le bonheur est le chemin, et heureusement 🙂

      Ozalee

    1. Bonjour Mar 🙂

      Beaucoup de textes circulent sur la lune bleue, et ils en parlent mieux que moi 😉

      Je te dirai juste qu’elle est puissante, simplement elle vient canaliser le passé et le futur, l’avant et l’après afin d’ouvrir un portail de possibles que plusieurs ressentent actuellement…elle est un point de jonction qui va permettre que la vie se découle autrement de ce que nous avons déjà connu…

      J’espère que cet éclairage, est clair justement 🙂

      Belle lunaison à toi

      Ozalee

  3. Merci beaucoup pour cet article très inspirant, je m’y reconnais énormément ! Depuis des mois l’impression de me rapprocher et de perdre de vue simultanément le jour au bout du tunnel, même si je sais que je finirai par me retourner et constater avec satisfaction le chemin parcourus, pour l’instant je manque encore de recul. Je persévère 🙂

    1. Bonjour H.

      Comme dit dans l’article, le bout du chemin, ça peut être maintenant 😉

      Ne pas être trop sévère ( persévère = père sévère? 😉 ) avec soi-même, mais s’offrir de l’espace pour être.

      Ozalee

  4. Bonjour Ozalee, trés bel article et ce n’est pas le premier que je lis et partage. Néanmoins j’ai une petite interrogation. Il y est écrit : « Nous vous le disons, à quel point nourrissez-vous la croyance : « que pour y arriver, il faut y travailler » ?  » ….. Est-ce une croyance ? J’ai du mal à comprendre. Nous avons été « formatés » par nos parents, l’éducation, la société, nos professeurs etc…. et même en prenant conscience de cet état, tout en réalisant que nous sommes enfermés dans des stéréotypes avec une vision rétrécie des choses de la vie ça ne se fait pas tout seul, d’un claquement de doigt, le changement. C’est nécessaire de travailler dur pour voir les choses différemment pour élargir sa vision même en ouvrant largement son coeur ; ne serait-ce que par la non compréhension des proches….. C’est un sacré travail au quotidien je pense de se bagarrer avec son égo. Je crois que « grandir » spirituellement nécessite, dans ce bas monde, du travail et que ce n’est pas une croyance….mais j’ai la foi et je progresse. 🙂

    1. Bonjour Nadinette,

      Cela ne voulait pas dire que les choses se font en un claquement de doigt, loin s’en faut. Mais que dans la phrase « que pour y arriver, il faut y travailler », il y a une forte connotation de: « c’est difficile ». Et c’est là que réside la croyance (en effet, cela n’était sans doute pas clair, donc merci pour votre partage). Si on nourrit le fait que les choses se font toujours avec leurs difficultés, il y en aura forcément…Donc le message ici, résidait surtout à se retirer de cette croyance-ci afin de s’offrir de l’espace, et surtout de la fluidité, porteuse de changement, d’évolution.

      Donc oui pour le travail, mais non pour la difficulté, la dureté. On est libre de voir la lourdeur ou la légèreté en fonction des événements, expériences que la vie nous offre. Et oui, parfois on le dit « je vis ça c’est difficile », mais le tout est de s’offrir de la légèreté, cette fameuse foi dont vous parlez, pour être nourri par la foi, et non nourrir « la dureté » ou « la difficulté »…c’est comme être dans l’eau, et penser à sortir la tête hors de l’eau, plutôt que de nourrir le fait de se noyer…

      Je vous remercie encore pour vous retour. J’ai tenté d’éclairer les propos qui ont été les miens. Au delà de cela, je respecte le chemin de chacun.

      Avec douceur,

      Ozalee

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s