Dévoiler votre potentiel pour toucher aux possibles

Suite à la nouvelle lune de lundi dernier, on m’a demandé comment faire pour dévoiler son potentiel, ses dons…en d’autres mots pour manifester votre Moi véritable.

Il y a plusieurs chemins pour cela, car nous avons tous un parcours différent. Toutefois, pour manifester notre Moi véritable, notre potentiel, il y a quelques petites choses à se rappeler.

Tout d’abord, le potentiel fait partie inhérente de nous. C’est une ressource personnelle à laquelle nous pouvons faire appel à chaque instant. Que l’on s’en rende compte ou non, cette ressource est toujours présente et prête à prendre la place qui lui revient dans nos vies. Mais bien souvent, pour que des ailes se déploient, il faut avoir conscience qu’elles existent.

Comment prendre conscience de son potentiel ? Comment écouter son chemin de vie ? Grâce aux intuitions ! Vous savez, la fameuse petite voix qu’on apprend, avec le temps, qu’elle n’est pas que dans notre tête. La petite voix, ou intuition, n’est pas une manifestation du mental, mais bel et bien du Moi véritable.

Pour la distinguer des pensées habituelles, l’intuition est une idée courte, fulgurante, qui n’a souvent rien à voir avec le flux de pensées qui étaient les vôtres les secondes d’avant. Par exemple alors que vous marchiez dans la rue pour aller faire vos courses : « Donnes un atelier, rencontre du monde. » Première réaction du mental « Oui mais » ou alors « Mais sur quoi je vais donner un atelier ? Je n’ai rien à dire, je n’intéresserai personne ». La boucle de la dévalorisation va souvent de paire après une idée géniale (qui a bon goût). Ou encore toutes pensées d’ordre pratico pratique « Mais il faudrait faire-ci, faire ça…rien que d’y penser c’est fatiguant, je n’y arriverai pas ». Sentez-vous la différence d’énergie ici ? D’un côté la petite voix qui vous glisse une idée qui monte votre énergie. Cette idée, phrase, est positive, sans jugement. Alors que les pensées du mental visent à baisser l’énergie, à vous mettre des bâtons dans les roues, alors même que vous n’avez pas encore fait de recherche sur le possible de cette idée.

Car oui, certains reconnaissent sans doute déjà leur potentiel, reconnaissent les idées qui tiltent dans leur tête. Mais qu’en est-il du possible ? Qu’en est-il de la création de votre réalité ? Car au final, on tourne toujours autours de cela : votre pouvoir créateur. A quel point croyez-vous en cette idée ? A quel point saurez-vous modifier votre regard sur la réalité, saurez-vous manifester cette idée dans la réalité ? Une chose qu’on peut oublier c’est le temps. Bien que ce dernier n’existe pas, il amène bien souvent de l’impatience car on aimerait que les choses se créent de suite. Alors oui, parfois c’est possible, parfois non, et il n’y a personne à blâmer là dedans. La manifestation du Moi véritable passe par la compréhension de son propre rythme, ainsi que de celui de l’univers. Peut-être ressentez-vous déjà ça, vous avez une idée, mais vous sentez qu’il n’est pas le temps pour elle de se manifester dans la matière. C’est le principe du rythme et du respect de celui-ci.

Au delà de ça, il convient de se donner les moyens pour qu’une idée se manifeste. Il ne sert à rien de continuer sur un chemin où se trouve une porte barrée si vous n’avez pas la clef. Cela peut être dur à entendre, mais c’est du gros bon sens ici. Voyez, entendez comme la vie vous fait des signes pour que vous vous dirigiez le plus aisément possible. Alors oui, bien souvent l’on vit des choses qui nous ébranlent, nous percutent, mais il faut se souvenir que dans l’expérience se dévoile le Moi véritable. Il se dévoile à chaque étape nécessaire de vie.

Rappelez-vous également vos rêves d’enfant. Que vouliez-vous faire en étant enfant ? Qui vouliez-vous être ? Qu’aimiez-vous faire ? Cela vous apportera un éclairage sur ce qui est possible aujourd’hui, même si les conditions ne semblent pas encore réunies. Laissez-vous la chance d’exprimer ce que vous avez de plus intime en vous. Osez montrer vos peintures, vos écrits. Osez les partager au monde, afin que votre réalité se déploie. Au delà du domaine artistique, osez parler de ce qui vous fait vibrer. Plus vous partagez, plus cela va prendre de l’ampleur, cela va devenir de plus en plus palpable dans votre vie. Et encore une fois, au delà de tout ça, croyez en ce que vous faîtes. Ne laissez pas les périodes de découragement assombrir trop longtemps vos dons, potentiels. Le monde est fait de polarité, de lumière et d’ombre, du jour et de la nuit…Mais on oublie bien souvent que le divin se trouve dans la trinité. Alors au delà des polarités, allez toucher au divin en vous, à ce Moi véritable, à l’âme, peu importe le nom qu’on lui donnera…seule l’intention compte.

J’ai également envie de vous dire que dès que vous avez conscience qu’il existe un potentiel en vous, qu’il y a quelque chose d’autre que la réalité que l’on nous montre, votre Moi véritable est déjà manifesté. Il est présent à chaque instant. Alors oui, peut-être n’avez-vous pas le même don que le voisin ? Et alors ? C’est le mental qui va comparer, vouloir aller plus vite, l’âme sait très bien que vous avancez à votre rythme et ne réclame rien. Ne cherchez pas à briller, mais bel et bien à éclairer. Car plus il y aura de lumières qui éclairent, plus cela activera la lumière des autres. Réjouissez-vous du bonheur de l’autre avec la joie du cœur. N’enviez pas, n’ayez pas peur de vos moments de doutes, de vos moments d’égarement. Nous ne le répéterons jamais assez mais qui est perdu retrouvera sa route, qui est hagard verra sa volonté s’amplifier et se distinguer.

© Ozalee

Publicités

9 réflexions sur “Dévoiler votre potentiel pour toucher aux possibles

  1. Ozalée… quelle personne de qualité vous êtes! Merci pour cette poussée vers l’avant. Vous le faites très bien! Ce texte me parle beaucoup et vous savez probablement pourquoi… 😉

  2. Chère Ozalee,

    Que je découvre sur mon chemin de vie…

    C’est étrange, au détour de cette voie, de constater autant de connivences et de communauté d’esprit. J’avais avec mes proches, hier, ces mêmes propositions : laisser vivre en soi cette part de l’invisible qui nous parle sans arrêt et sans détour. Nous ne sommes jamais aussi proche de ce qui est important pour nous, que lorsque nous sommes connectés ou contactés avec/par notre part divine.

    Je proposais en guise de conclusion, que puisque vous avez eu cette pensée, cette sensation, elle existe indubitablement et définitivement. Elle est une expression de vous même dans sa dimension la plus intime et personnelle. Et que la seule chose censée que vous avez à faire est de l’accepter et de la reconnaître comme vôtre. Et que tout ce qui pourra être dit ou fait pour essayer de comprendre ou d’analyser après coup n’est probablement ni opportun ni juste.

    Mitakuye Oyasin

    1. Bonjour Frédéric, et bienvenue par ici.

      Comprendre n’est pas nécessaire, parfois cela aide à avancer, mais quand on avance il n’est pas nécessaire de comprendre le pas.

      Merci pour ce beau partage et heureuse de voir qu’il y a quelque chose dans l’air qui nous relie tous, toujours un peu plus 🙂

      Oz

      1. Chère Ozalée,

        Merci pour ton accueil chaleureux dans ton bel espace.

        Je n’ai pas vraiment senti que le comprendre apporte quelque chose, il peut être faussement rassurant parfois comme pour marquer une étape / un obstacle à franchir. Mais il fait, le plus souvent, il me semble, le lit d’une posture égotique qui pourrait nous faire penser supérieur à ceux qui n’ont pas cette illusion de connaissance.

        Oui nous sommes tous reliés et nous le sommes également tous avec l’univers entier. Ayant lu que tu avais choisi ton nom dans la langue des amérindiens, je voulais le souligner par le mitakuye oyasin qui veut exactement dire, en Lakota, ce que tu as écrit.

        Mitakuye Oyasin.

      2. Merci pour l’éclaircissement pour Mitakuye Oyasin 😉 J’en ai profité pour mettre à jour mon profil au sujet de mon nom « Ozalee ». A savoir que j’ai mis que je l’ai choisi, mais ce serait plutôt lui qui est venu à moi, qui m’est apparu en « tête » quand je suis arrivée au Québec il y a deux ans…Certains noms résonnent dans l’âme sans qu’il n’y ai de sens à donner (mais dans mon cas, j’ai été cherché sur le web pour savoir pourquoi on me poussait à prendre ce nom ^^ curiosité quand tu nous tiens).

        La connaissance n’est rien sans expérience…C’est d’ailleurs pour cela que même si on comprend quelque chose…tant qu’on ne l’a pas vécu, cela ne fait pas forcément sens. Comme tu le soulignes, la compréhension peut être rassurante, ou parfois vient confirmer extérieurement quelque chose qu’on savait intérieurement…Quand je parle de nécessité à la compréhension, parfois, c’est car elle peut permettre un déclic dans le cheminement personnel qui est le nôtre…Cela nous apporte un regard, une vision différente sur soi.

        Ici je parle avant tout de la compréhension de soi, et non de la connaissance (ex: moi je sais tout sur tout car j’ai lu tel bouquin) 😉 Car là en effet, à mon sens, ça ne mène nulle part (à part qui sait dans une limitation/illusion).

        Belle journée ou soirée à toi, et au plaisir 🙂

        Oz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s