Crise identitaire

Certaines personnes aiment en mettre d’autres dans des cases. Mettre des personnes dans des cases, c’est les limiter. Mettre des personnes dans des cases revient à dire qu’aucune évolution n’est possible. A dire vrai, mettre des personnes dans des cases a quelque chose de rassurant. Tout est bien rangé. Mais peut-on sincèrement ranger des personnes comme on range des livres ?

Je vous le dis, quand vous dîtes à quelqu’un que ce qu’il fait c’est « telle chose » cela peut autant le définir, que le limiter. C’est ici que peut avoir lieu la crise identitaire.

Avez-vous une qualité qui vous est personnelle ? Une qualité par laquelle les autres vous définissent régulièrement ? Cela peut être par votre travail, par votre passion, par un trait de caractère. Et puis de s’amuser à catégoriser votre voisin, qui pratique la même activité que vous, sauf que lui sa spécialité sera différente de la vôtre. Pourtant initialement vous avez suivi la même formation, par exemple, ou vous avez voyagé au même endroit. Mais comme par soucis « qu’il y ait de la place pour tout le monde », certains vont chercher à spécifier, en d’autres mots à mettre dans des cases.

Avez-vous déjà ressenti le côté limitant de cette case ? Et chose encore plus étrange, malgré votre rejet intérieur d’être dans cette case, de vous sentir agressé (en danger) quand quelqu’un vient parler du même sujet que vous, avec Votre spécialité ? Si oui, cela est du à votre mental qui s’accrochait, bien malgré lui à cette case. Car après tout, l’âme n’a pas besoin de mot, elle est, mais le mental a besoin de définir, s’apparenter, s’accrocher. Et c’est l’effet pervers de la « case ». Cet effet qui vous retire tout crédit du cœur pour celui du paraître. Mais ce qui paraît peut disparaître, mais jusqu’à présent je n’ai rien vu discoeurer (je n’ai vu aucun coeur disparaitre 😉 ).

Alors oui, je vous le dis, si vous ressentez une crise identitaire face à votre entourage qui désire vous mettre dans une case, ne vous laissez pas emprisonner. Soyez, rayonnez, mais ne combattez pas. Il ne sert à rien d’user de votre énergie pour faire comprendre à un mental que ce que vous faîtes, ou ce que vous êtes, ne peut se cantonner à un mot, une phrase. Car ce qui ne se cantonne pas est libre d’évolution. Et ça, je vous le dis, est ce qui fait le plus peur à bon nombre de personne. L’évolution est l’éveil de la conscience qui permet à celui qui a entreprit le chemin, de le poursuivre contre vents et marées tout en profitant des éclaircies et des bains de soleil.

Ne laissez personne vous retirer cela, et n’hésitez pas à sortir des cases, à oser là où personne, même pas vous, n’aviez osé vous imaginer. Ainsi, vous toucherez à la magie de la vie. Ainsi, vous serez en plein pouvoir de votre puissance personnelle et de votre pouvoir créateur.

© Ozalee

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s